Sarah Frison Communication

Pourquoi et comment réaliser un audit « social media » ?

Nombreuses sont les entreprises et associations qui disposent aujourd’hui de leurs comptes sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, LinkedIn…). Toutefois, peu d’entre elles suivent leurs statistiques : ce travail est pourtant indispensable pour optimiser sa communication « social media » et définir la stratégie la plus adaptée vis à vis de sa communauté.

Découvrez ici comment réaliser l’audit de vos réseaux sociaux, soit une analyse quantitative ET qualitative.

Les 5 objectifs de l’audit

-Faire le point sur ce qui a été fait et les résultats obtenus : il est crucial de voir ce qui fonctionne ou pas dans votre communication si vous souhaitez pouvoir l’optimiser

-Savoir ce qui se dit de vous : connaître l’avis de votre public cible sur vos produits ou votre entreprise est nécessaire pour ajuster votre discours

-Identifier ses points forts et ses points faibles : vous pourrez ainsi investir sur vos points forts et corriger vos points faibles

-Identifier les zones sensibles nécessitant une veille : certains sujets négatifs (bad buzz, produit pas écolo…) peuvent ternir votre réputation. Vous devez en tenir compte pour y remédier !

-Comprendre votre communauté : savoir ce qui la fait réagir, les thématiques qu’elle apprécie le plus… tout ceci vous sera très utile dans votre communication sur les réseaux sociaux.

L’audit des réseaux sociaux : analyse quantitative ET qualitative

En amont de l’audit, il est nécessaire de déterminer quelle période vous allez étudier (idéalement, 1 à 3 mois) et, si les posts sont trop nombreux, prévoyez d’en analyser un échantillon (1 post sur 2 par exemple).

Comment réaliser l’analyse quantitative ?

Le recueil des données

L’analyse quantitative doit évidemment passer par l’utilisation des statistiques de vos réseaux. Cela peut se faire de façon « manuelle » si vous ne disposez pas d’accès au compte de l’entreprise concernée ou de façon « automatique » en utilisant les outils statistiques des réseaux sociaux (Facebook, Instagram…).

Cette analyse se base essentiellement sur les KPI (Key Performance Indicators). C’est à dire les indicateurs clés de la performance de vos publications. Il s’agit, entre-autres : du nombre de publications, de leur fréquence, de la taille de la communauté et de son évolution, du nombre d’interactions avec votre communauté (like, partage, clic..), de la portée ou nombre de personnes ayant vu le post, et surtout, du taux d’engagement

Et pour calculer ce dernier, le plus simple est de diviser le nombre d’interactions par la taille de la communauté.

Le tableau d’analyse et les graphiques

Une fois ces informations recueillies, réalisez un tableau d’analyse dans lequel vous rentrerez les URL de chaque post et les informations correspondantes ( jour et horaire de publication, interactions…).

Ensuite, il est également important de classer les posts par catégorie (produit, corporate, jeux concours, RH…). Vous pourrez ainsi déterminer quelles catégories génèrent le plus d’interactions.

A partir de là, calculez la moyenne de vos indicateurs clés : nombre moyen de posts par jour, nombre moyen de likes par post, taux d’engagement moyen… 

Vous pouvez ensuite réaliser de nombreux graphiques reprenant les informations les plus intéressantes : taux d’engagement par catégorie de post, engagement des posts en fonction de l’heure et du jour de publication… 


Le bilan

Vous pouvez, dans un premier temps, établir le Top 3 et le Flop 3 des meilleurs et des pires posts déjà réalisés.
Puis, une fois toutes ces données quantitatives recueillies, il vous faudra les analyser pour déterminer les meilleures catégories, les formats préférés par votre communauté, les meilleurs horaires et jours de publication (sur le graphique, on voit nettement que le taux d’engagement est plus important le lundi et le jeudi).
Déterminer les posts qui ont fonctionné ou pas, et pourquoi (horaire de publication, demande d’engagement ou pas…) vous permettra d’améliorer la qualité de vos prochains messages afin qu’ils génèrent plus d’engagement. 
 

Comment réaliser l’analyse qualitative ?

Cette analyse intervient en complément de l’analyse quantitative.  Elle vise à déterminer la qualité des posts et des comptes réseaux sociaux.

Voici quelques caractéristiques à analyser :

– le respect des formats du réseau (taille des photos de couverture, profil…)

– le plan d’animation hebdomadaire (s’il y en a déjà un…)

– la synchronisation des réseaux

– la présence ou non sur un réseau spécifique

– les fonctionnalités utilisées (sondages, vidéos, images 360…)

 

Quelques Guidelines (ou lignes directrices) à vérifier

Soigner son identité (images et vidéos de qualité)

Bien renseigner son identité (remplir toutes les informations de votre compte)

– Toujours poster avec un média

Pertinence des hashtags utilisés

– La modération effective ou pas sur le réseau

– La fonction de chaque réseau : chacun peut avoir un rôle différent et toucher une cible différente.

Bien tenir compte dans votre analyse du fait que chaque réseau social a ses spécificités. Par exemple pour Facebook, il faut vérifier que les vidéos sont bien natives et les publications courtes. Pour Instagram, que les formats sont suffisamment variés (GIF, images, vidéos..) et les codes esthétiques du réseau respectés. Pour Twitter, vérifier l’utilisation des live tweets et la quantité de tweets émise par jour….

Rédiger un bilan post-analyse 

Une fois l’analyse quantitative et l’analyse qualitative terminées, vous devrez faire une synthèse des informations recueillies. Ce bilan devra mettre en avant : les points positifs à consolider sur chaque réseau, les points négatifs à éviter, les nouveautés à mettre en place.

Réaliser une veille concurrentielle

Etudier la communication social media de vos concurrents vous permettra de mieux appréhender votre écosystème et de vous positionner par rapport à eux. Leurs posts sont-ils fréquents ? Quelle tonalité utilisent t-ils (humoristique, corporate…) ? Quels sont les réseaux sociaux employés ?

Cette veille concurrentielle  pourra également vous donner des idées pour votre propre communication et vous tiendra informé des actualités de vos concurrents.

En somme, réaliser un audit de ses réseaux sociaux et de son écosystème digital est certes un travail long et fastidieux. Néanmoins, il permet d’avoir une vision claire de ses forces et de ses faiblesses. Suite à ce diagnostic, vous pourrez élaborer une véritable stratégie social media, adaptée à votre communauté et aux valeurs de votre entreprise ou association.

Ce travail étant très chronophage, vous pouvez également le confier à un professionnel de la communication qui réalisera l’audit de vos réseaux et déterminera la stratégie social à mettre en place (voir mes prestations).

Comment réaliser un audit de vos réseaux sociaux ?