Sarah Frison Communication

Ecrire pour le web, ça s’apprend !

Vous souhaitez attirer l’attention des internautes sur vos articles mais ne maîtriser pas la rédaction web ?

Il est vrai que rédiger pour des supports papier ou pour internet sont des exercices très différents : on ne lit pas de la même manière un article dans un journal ou sur un écran d’ordinateur. 

Il est donc impératif de bien maîtriser les bases de la rédaction pour le web, comme le fait de déterminer sa cible et de lui proposer le contenu qu’il attend. Sans compter la mise en forme qui doit rendre votre article attrayant et agréable à lire.

Ces quelques règles simples d’écriture vous permettront d’optimiser vos articles pour le web, d’être bien référencé et d’avoir un maximum de lecteurs.

1-Les spécificités de la lecture sur le web

La particularité principale est le phénomène de zapping : Internet fourmille d’éléments de déconcentration qui engendrent la « fuite » des lecteurs. Ce sont par exemple, les liens hypertextes, les images, les boutons d’appel à l’action ou « call to action ». Il faut donc capter très rapidement l’attention du lecteur !

Un autre phénomène est également à l’oeuvre sur Internet, celui du snacking : de la même manière que pour un déjeuner pris sur le pouce, l’internaute aime consommer du contenu rapide et simple à comprendre.  Il faut donc prévoir la longueur de vos articles en conséquence et penser également à adapter votre texte au format du support concerné (tablette, smartphone, PC…)

2-S’adapter aux attentes du lecteur

Avant d’écrire un article, il est indispensable de bien connaître votre cible.  A qui vous adressez-vous, qu’attend-t-elle de la lecture de votre article ? Déterminer son âge approximatif et ses centres d’intérêt afin d’être le plus en accord possible avec ses attentes. Vous pourrez ainsi savoir quel contenu lui proposer, tout en adaptant votre langage (plutôt familier ou soutenu) et le ton de votre article (professionnel, humoristique…).

Il est également très important d’entretenir une certaine proximité avec votre lecteur, il doit vous sentir accessible et « humain ».

3-Bien rédiger ses articles et faciliter la navigation

Il faut tout d’abord que votre article ne soit pas trop long, excepté s’il s’agit d’un article de fond, et même dans ce cas précis, celui-ci ne devra pas excéder 3000 mots. Car, comme dit précédemment, il faut prendre en compte le phénomène de zapping et la longueur de votre texte ne doit pas être rébarbative. 

– Trouver un titre accrocheur : un bon titre doit être court (70 caractères), fluide, factuel, adapté à votre lecteur, incitatif, mis en valeur (bold, taille) et pensé pour votre référencement.

Paragraphe : pour la rédaction web de vos articles, utilisez cette technique : 1 idée = 1 paragraphe. Privilégier également les phrase courtes, éviter les formules trop alambiquées qui « perdent » votre lecteur. 

Cohérence : il est également nécessaire de vous assurer de la bonne cohérence générale de votre page, à savoir un champ lexical travaillé, riche en synonymes et des visuels en rapport avec vos propos. 

Mise en forme de votre article : la lecture doit être agréable pour l’internaute. Penser au titrage, court et efficace, à découper votre article en plusieurs paragraphes et idées clés afin d’en faciliter la lecture : votre article doit être aéré. N’hésitez pas non plus à utiliser le bold pour faire ressortir les informations les plus importantes de chaque paragraphe. 

– Vulgarisation : Par ailleurs, à moins de vous adresser à un public de professionnels, pensez à vulgariser vos propos, tout le monde ne maîtrisant pas forcément le vocabulaire ou les sigles relatifs à votre domaine de compétence.

Et, en fin d’article, proposez à votre lecteur d’autres articles sur des sujets susceptibles de l’intéresser via un widget : « Vous aimerez aussi ».

4-Une introduction qui répond aux 5 W

L’introduction de votre article doit être courte mais néanmoins percutante.

Elle doit également répondre aux 5 W : Who, What, When, Where, Why. Soit : Qui, Quoi, Quand, Où et Pourquoi ? 

Par exemple, pour cet article : 

  • Qui ? ceux qui veulent apprendre la rédaction web
  • Quoi ? un article pour le web
  • Quand ? en 2020
  • Où ? sur le web
  • Pourquoi ?  pour optimiser votre article, être bien référencé et avoir un maximum de lecteurs

En somme, votre introduction doit résumer le contexte, l’idée principale de l’article et les solutions que vous allez apporter. Il faut que l’internaute comprenne que vous maîtrisez votre sujet et que vous êtes un expert du domaine.

5-Organiser l’information en pyramide inversée

Il s’agit d’une technique d’écriture scientifiquement prouvée. Cela signifie partir du plus général et du plus important vers le plus détaillé. Ainsi votre premier paragraphe présentera un survol de votre  information essentielle.

Vous donnerez ensuite une information plus détaillée sur votre sujet, en expliquant le pourquoi et le comment, bref vous développerez votre argumentation.  Enfin, vous finirez  par donner des détails complémentaires en fin de texte, pour ceux qui veulent en savoir plus sur le sujet. 

Et en conclusion, toujours penser à renvoyer l’internaute vers un Call To Action ou vers d’autres articles de votre site.

6-Optimiser le référencement

Lorsque vous rédigez votre article, vous devez également remplir un certain nombre d’informations dans le back office de votre CMS (système de gestion de contenu comme WordPress par exemple) pour mieux référencer votre article :
  • Privilégier une URL courte, sans pronom.
  • Penser à mettre vos mots clés en début de titre
  • Le titre H1 doit toujours contenir vos mots-clés
  • Ne pas oublier de remplir la balise alt et les tags de votre article.
  • Créer des liens internes entre vos différents articles. Attention : le lien doit être sur les mots importants
  • Méta description : bien penser à remplir la méta description de votre article, c’est à dire le texte qui apparaîtra dans les moteurs de recherche.

7-Plagiat et droit des images

Attention à plusieurs points importants : ne jamais recopier le contenu d’une autre personne sans son autorisation, vous pourriez être accusé de plagiat. Pour illustrer vos articles, vous ne pouvez pas prendre n’importe quelle image. Utilisez des images libres de droit (type Pixabay), des photos que vous avez vous-même réalisées, des visuels achetés via une banque photos ou encore demandez une autorisation de publication à l’auteur.

En conclusion, respecter ses quelques règles simples d’écriture et de référencement vous permettra de rédiger des articles spécifiquement adaptés au web et de proposer à vos internautes des contenus à la fois professionnels, informatifs et agréables à lire. 

Et si c’est le temps qui vous manque pour rédiger vos contenus, n’hésitez pas à consulter mes prestations rédactionnelles !

7 conseils pour bien rédiger pour le web